Musée de peinture et de sculpture: ou, Recueil des principaux tableaux, statues et bas-reliefs des collections publiques et particulières de l'Europe, Volumen18

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página xv - ... ne détruit point l'horreur des ténèbres qui m'environnent!... elle n'est plus, celle qui devait me survivre. La mort que j'attends viendra-t-elle bientôt me donner le calme où j'aspire?... C'est à ta tombe, ô mon amie, que s'attachent toutes mes pensées, tous mes vœux.
Página xv - J'oubliais de dire que tous deux sont honnêtes et probes ; mais l'un, celui que j'ai le plus aidé, trèslaborieux, très-désireux d'apprendre, très-ambitieux de talent, a peu d'esprit , un génie froid; l'autre, au contraire, a reçu de la nature ce feu, ce génie qui fait saisir avec rapidité, une grande facilité dans l'exécution, une adresse peu commune. Voilà, je crois, leur talent défini; mais ils ont besoin de faire de sérieuses études, et l'Académie de Paris est le lieu que sous...
Página xvii - ... même lien, celui de l'amitié, en réunissoit tous les membres entre eux (1). Les jalousies, trop communes parmi les artistes, y étoient inconnues. Les rivalités mêmes de talent ne tournoient qu'au profit du chef. Sa gloire étoit comme une propriété commune, dans l'intérêt de laquelle venoient se confondre toutes les prétentions particulières. De là cette puissance extraordinaire de talens dont Raphaël disposoit, comme d'un bien de famille; de là ce concours de ressources en tout...
Página lvii - ... noble et généreuse , et une douce philosophie. Autant il avait soigné sa parure dans le temps où il joignait à la beauté remarquable de son extérieur les goûts de la jeunesse, autant, vers la fin de sa carrière, et après ses démêlés avec Michel-Ange, il montra d'éloignement pour la recherche des habits.
Página x - Saint-Pierre : j'espère bien cependant ne pas y succomber; et cela , d'autant plus que i8 le modèle que j'en ai fait plaît à sa sainteté , et reçoit les louanges d'une quantité de beaux-esprits. Mais , moins facile , moins indulgent envers moimême , je m'élève plus haut par la pensée. Je voudrais trouver les belles formes des édifices antiques ; je ne sais si mon vol sera celui d
Página xv - Oh! que la chaîne de la vie est pesante! seul sur la terre, qui m'y retient encore? Je n'y tenais que par les liens du cœur, la mort a tout détruit.... Ma vie est le néant... L'espérance ne détruit point l'horreur des ténèbres qui m'environnent.... Elle n'est plus, celle qui devait me survivre.... La mort, que j'attends, viendra-t-elle bientôt me donner le calme où j'aspire?....
Página xiii - Il mourut dans les sentiments les plus chrétiens , à l'âge de trente-sept ans , le 7 avril i5ao , le jour du vendredi saint , qui avait été aussi celui de sa naissance.
Página xv - Autant vaudrait dans un tableau adopter la même figure et le même sentiment pour tous les hommes, et la même beauté pour toutes les femmes. Je ne puis ni ne veux voir par les yeux des autres : leurs lunettes ne me vont point. La liberté, c'est la force des arts. Parce que Racine et Corneille ont fait des chefs-d'œuvre, fautil ne plus parler et ne plus écrire qu'en vers alexandrins?
Página ix - ... concentre notre âme et nos sens dans le prestige de l'art. Or, cette sorte de puissance, on l'éprouve à la vue du portrait de Léon X. On ne sauroit y résister, en examinant la profondeur de vérité et de caractère de la tête du pape, la noble simplicité de sa pose, la justesse de l'ensemble, la vigueur du coloris, le relief de la peinture, l'exécution large et précieuse de tous les accessoires. Vasari s'est prin«paiement arrêté à vanter les détails de ce tableau.

Información bibliográfica