Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Libros Libros 1 - 10 de 114 sobre UN des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation, et à...
" UN des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation, et à lui donner un esprit de justesse et de précision , fut le petit recueil des Maximes de François , duc de La Rochefoucauld. "
Collection complète des mémoires relatifs à l'histoire de France, depuis le ... - Página 330
editado por - 1826
Vista completa - Acerca de este libro

Essay sur l'histoire générale, et sur les moeurs et l'esprit des nations ...

Voltaire - 1757
...clarté, la bienféance , l'élégance du difcôurs ; mérites abfolurnent inconnus avant lui au Barreau. Un des ouvrages, qui contribuèrent le plus à former le goût de la Nation & à lui donner un efprit de juftefle & de précifion , fut le petit recueil des Maximes...
Vista completa - Acerca de este libro

Essay sur l'histoire générale, et sur les moeurs et l'esprit des ..., Volumen7

Voltaire - 1761
...clarté, la bienféance, l'é'égance du difcoursj mérites abfolument inconnus avant lui au Barreau. Un des ouvrages , qui contribuèrent le plus à former le goût de la Nation & à lui donner un efprit de julkfle & de précilîon , fut le petit BEAUX ARTS. tît recueil...
Vista completa - Acerca de este libro

Le siècle de Louis XIV, Volumen3

Voltaire - 1770
...clarté , la bienféance , l'élégance du difcours j mérites abfolument inconnus avant lui au barreau. Un des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation & à lui donner un efprit de jufteflè & de précifion , fut. le petit reçueuil des maximes...
Vista completa - Acerca de este libro

Suite du siécle de Louis XIV, auquel on a joint un précis du siécle de Louis XV.

Voltaire - 1772 - 508 páginas
...clarté, la bienféance , l'élégance du difcours : mérites abfolument inconnus avant lui au barreau. Un des ouvrages , qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation & à lui donner un efprit de jufteffe &. de précifion , fut le petit reDuc Je cueil des...
Vista completa - Acerca de este libro

Le siecle de Louis XIV.

Voltaire - 1754 - 1133 páginas
...la bienféance , l'élégance du difcours ; mérites abfolument inconnus avant lui au jbarreau. • Un des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation & à lui donner un efprit de juftefle & de précifion , fut le petit recueuil des maximes...
Vista completa - Acerca de este libro

Oeuvres complètes, Volumen20

Voltaire - 1791
...clarté , la bieriféance, l'élégance du difcours; mérites abfolument inconnus avant lui au barreau. Un des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation , et à lui donner un efprit de jufbeffe et de précifion, fut le petit recueil des Maximes...
Vista completa - Acerca de este libro

Essais sur la litterature française: écrits pour l'usage d'une ..., Volumen1

Quintin Craufurd - 1803 - 635 páginas
...qu'il y étoit entré. » Ce qui me fait conclure qu'il eût beaucoup » mieux fait de se connoître et de se réduire » à passer, comme il eût pu, pour le cour» tisan le plus poli, et pour le plus honnête » homme, à l'égard de la vie commune, qui »...
Vista completa - Acerca de este libro

Siècle de Louis XIV.

Voltaire - 1810 - 548 páginas
...clarté, la bienséance, l'élégance du discours ; mérites absolument inconnus avant lui au barreau. Un des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de Ja nation , et à lui donner un esprit de justesse. et de précision , fut le petit recueil des Maximes...
Vista completa - Acerca de este libro

Essais sur la Littérature Française, Volumen1

Quintin Craufurd - 1815
...qu'il y était entré. Ce qui me fait con» dure qu'il eût beaucoup mieux fait de se con» naître et de se réduire à passer, comme il eût » pu, pour le courtisan le plus poli, et pour le » plus honnête homme, à l'égard de la vie com» mune, qui eût paru dans son siècle. »...
Vista completa - Acerca de este libro

Mémoires du cardinal de Retz, de Guy Joli, et de la duchesse de Nemours ...

Jean François Paul de Gondi de Retz - 1817 - 2768 páginas
...y était entré, me fait conclure qu'il eût beaucoup mieux fait de se connaître et de se reduire à passer, comme il eût pu , pour le courtisan le plus poli et pour le plus honnête homme, à l'égard de la vie commune, qui eût paru dans son siècle. Madame...
Vista completa - Acerca de este libro




  1. Mi biblioteca
  2. Ayuda
  3. Búsqueda avanzada de libros
  4. Descargar EPUB
  5. Descargar PDF