Milton et la poésie épique: cours professé a l'Athénée royal de Paris

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 193 - ... est. Voilà l'ouvrage en sa simplicité. Les faits et les récits naissent les uns des autres ; on parcourt l'enfer, le chaos, le ciel, la terre, l'éternité, le temps, au milieu des blasphèmes et des cantiques, des supplices et des joies ; on se promène dans ces immensités tout naturellement, sans s'en apercevoir, sans ressentir aucun mouvement, sans se douter des efforts qu'il a fallu pour vous porter si haut sur des ailes d'aigle, pour créer un pareil univers.
Página 89 - I trust hereby to make it manifest with what small willingness I endure to interrupt the i pursuit of no less hopes than these, and leave a calm and pleasing solitariness, fed with cheerful and confident thoughts, to embark in a troubled sea of noises and hoarse disputes, put from beholding the bright countenance of truth in the quiet and still air of delightful studies...
Página 131 - Elles se lèvent : leur nombre, leur ordre de bataille ; leurs principaux chefs, nommés d'après les idoles connues par la suite en Chanaan et dans les pays voisins. SATAN leur adresse un discours, les console par l'espérance de regagner le ciel ; il leur parle enfin d'un nouveau monde, d'une nouvelle espèce de créatures qui doivent être un jour formées, selon une antique prophétie ou une tradition répandue dans le ciel. Que les anges existassent longtemps avant la création visible, c'était...
Página 168 - Il ya dans l'Orlando furioso un mérite inconnu à toute l'antiquité : c'est celui de ses exordes. Chaque chant est comme un palais enchanté, dont le vestibule est toujours dans un goût différent, tantôt majestueux, tantôt simple, même grotesque. C'est de la morale, ou de la gaieté, ou de la galanterie, et toujours du naturel et de la vérité.
Página 293 - ... condition serait encore pire. • « Mais, je ne cherche à demeurer ni ici, ni dans « le ciel, à moins que je n'y domine le souverain « maître des cieux. Je n'espère point être moins « misérable par ce que je cherche ; je ne veux « que rendre d'autres tels que je suis, dussent par « là redoubler mes maux ; car c'est seulement « dans la destruction que je trouve un adou« cissement à mes pensées sans repos.
Página 135 - Dieu glorifie son l'ère pour la manifestation de sa grâce envers l'homme ; mais Dieu déclare encore que cette grâce ne peut être accordée à l'homme si la justice divine ne reçoit satisfaction : l'homme a offensé la majesté de Dieu en aspirant à la divinité; et c'est pourquoi, dévoué à la mort avec toute sa postérité, il...
Página 140 - ... seraient allés en débris, confondus et déchirés par la violence de ce combat, si l'Éternel, pour prévenir cet horrible tumulte, n'eût aussitôt suspendu ses balances d'or, que l'on voit encore entre Astrée et le signe du Scorpion. Dans...
Página 306 - ... avaient fait naître l'idée , tous les supplices de l'enfer sous les yeux du peuple. Le lit de la rivière de l'Arno avait été destiné à figurer le gouffre des enfers , et toute la variété...
Página 273 - Si tu penses qu'une épreuve non cherchée peut nous trouver tous deux plus en sûreté qu'il ne te semble que nous le sommes, toi ainsi avertie. . . va ! car ta présence, contre ta volonté, te rendrait plus absente : va dans ton innocence native ! appuie-toi sur ce que tu as de vertu ! réunis-la toute ! car Dieu envers toi a fait son devoir, fais le tien. » Ainsi parla le patriarche du genre humain22, mais Eve persista.
Página 291 - ... de tous ses compagnons l'Archange. Mais son visage est labouré des profondes cicatrices de la foudre, et l'inquiétude est assise sur sa joue fanée ; sous les sourcils d'un courage indompté et d'un orgueil patient, veille la vengeance. Cruel était son œil, toutefois il s'en échappait des signes de remords ,et de compassion...

Información bibliográfica