Revue des deux mondes, Volumen157

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 213 - ... l'on peut dire que l'amour de l'étude de la nature suppose dans l'esprit deux qualités qui paraissent opposées , les grandes vues d'un génie ardent qui embrasse tout d'un coup d'œil, et les petites attentions d'un instinct laborieux qui ne s'attache qu'à un seul point.
Página 824 - Je veux la liberté dans le milieu des fers. Il ne faut point servir d'objet qui nous possède ; II ne faut point nourrir d'amour qui ne nous cède : Je le hais , s'il me force : et quand j'aime, je veux Que de ma volonté dépendent tous mes vœux...
Página 824 - II ne faut point nourrir d'amour qui ne nous cède; Je le hais, s'il me force; et quand j'aime, je veux Que de ma volonté dépendent tous mes vœux, Que mon feu m'obéisse au lieu de me contraindre, Que je puisse à mon gré l'enflammer et l'éteindre, Et toujours en état de disposer de moi, Donner quand il me plaît et retirer ma foi.
Página 261 - France, mais de ne point souffrir, d'un autre côté, que le gouvernement français porte atteinte aux intérêts matériels de l'Europe tels qu'ils sont établis et garantis par les transactions générales, ni à la paix intérieure des divers États qui la composent.
Página 215 - La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats ; aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l'affronte, il se fait au bruit des armes, il l'aime, il le cherche et s'anime de la même ardeur...
Página 443 - Ce qui pourrait être me gâte ce qui est, ce qui devrait être me ronge de tristesse. Aussi la réalité, le présent, l'irréparable, la nécessité me répugnent ou même m'effraient. J'ai trop d'imagination, de conscience et de pénétration et pas assez de caractère.' La vie théorique a seule assez d'élasticité, d'immensité, de réparabilité; la vie pratique me fait reculer. Et pourtant elle m'attire, elle me fait besoin. La vie de famille surtout dans ce qu'elle a de ravissant, de profondément...
Página 829 - C'est une passion qui n'est bonne à rien au dedans d'une âme bien faite, qui ne sert qu'à affaiblir le cœur, et qu'on doit laisser au peuple, qui, n'exécutant jamais rien par raison, a besoin de passions pour le porter à faire les choses.
Página 215 - Buffon a , parmi les savans de ce pays-ci, un très-grand nombre d'ennemis ; et la voix prépondérante des savans emportera, à ce que je crois, la balance pour bien du temps ; pour moi , qui y trouve de belles choses, j'attendrai avec tranquillité et modestie la décision des savans étrangers. Je n'ai pourtant vu personne à qui je n'aie entendu dire qu'il y avoit beaucoup d'utilité à le lire.
Página 843 - J'ai repris ensuite le discours sur la paresse, lui disant « que ce vice rendait un homme incapable de toutes bonnes « choses, et qu'il n'était bon qu'à ceux du Marais où il avait « été nourri, qui étaient du tout adonnés à leurs plaisirs, et « que, s'il voulait continuer cette vie, il fallait qu'il y retour
Página 816 - Après disner retourne au collège des Jésuites , où , en la grande salle, fut représentée la tragédie de Godefroy de Bouillon. En la grande allée du parc, à quatre heures, devant la Royne, la comédie de Clorinde. Le k , jeudy, part de la Flèche et va disner à Malicorne.

Información bibliográfica